Montants de référence dès 2015

 

Dès 2021

Revenu minimal pour le droit aux allocations familiales :

CHF 7'170.-/an ou CHF 597.-/mois

Revenu annuel brut maximal de l'enfant en formation :

CHF 28'680.-/an ou CHF 2'390.-/mois

De 2019 à 2020

Revenu minimal pour le droit aux allocations familiales :

CHF 7'110.-/an ou CHF 592.-/mois

Revenu annuel brut maximal de l'enfant en formation :

CHF 28'440.-/an ou CHF 2'370.-/mois

De 2015 à 2018

Revenu minimal pour le droit aux allocations familiales :

CHF 7'050.-/an ou CHF 587.-/mois

Revenu annuel brut maximal de l'enfant en formation :

CHF 28'200.-/an ou CHF 2'350.-/mois

  • Allocation pour enfant CHF 275.- / CHF 375.-

allocation versée pour chacun des deux premiers enfants / allocation versée dès le troisième enfant

  • Allocation de formation professionnelle CHF 425.- / CHF 525.-

allocation versée pour chacun des deux premiers enfants / allocation versée dès le troisième enfant

  • Allocation de naissance et d’adoption CHF 2000.- / CHF 3000.-

allocation de naissance et d’adoption par enfant / allocation de naissance et d’adoption multiple

Oui, si son revenu brut mensuel ne dépasse pas CHF 2'390.- ; soit CHF 28'680 brut par année. Les indemnités journalières de l'AI sont aussi considérées comme un revenu.

Oui, des allocations entières sont versées, à condition que le salaire soumis à cotisation AVS soit d'au moins CHF 597.- brut par mois ou de CHF 7’170.- brut par année. Si ce seuil n’est pas atteint et que l'autre parent travaille ou est au chômage, c'est à lui de faire la demande. Si ce n'est pas le cas, une demande d’allocations familiales pour personne sans activité lucrative doit être déposée.

Lorsqu'une personne occupe plusieurs emplois simultanément, les salaires sont additionnés. La demande doit être faite auprès de l’employeur qui verse le salaire le plus élevé.